Grille d’identification des dérives sectaires

2 octobre 2018

« Je suis convaincu, déjà pour des raisons théologiques, que la vérité rend libre et qu’elle aide même ceux qu’elle accuse. »
Mgr Charles Morerod

En 2014, soeur Chantal-Marie Sorlin, du service « Pastorale Dérives Sectaires » de la Conférence des Evêques de France a écrit un document de base aidant à s’interroger sur les déviances sectaires à partir d’un certain nombre de critères.

Vous trouverez en fichier joint, en haut à droite de cet article, un pdf permettant de lire ce document.

Il existe une "Cellule des dérives sectaires dans des communautés catholiques" sur le site de l’Eglise catholique en France.

Sur ce, dans le Nouveau Testament, nous avons les paroles même de Jésus, qui, ce me semble, éclairent tout cela :

Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.
Mt 11,29

Et en Mt 5, 43-48 :

Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?

Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?

Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

 

Alors, souvenons-nous du but de la vie chrétienne, que saint Seraphim de Sarov est venu nous rappeler :

« La prière, le jeûne, les veilles et autres activités chrétiennes, aussi bonnes qu’elles puissent paraître en elles-mêmes, ne constituent pas le but de la vie chrétienne, tout en aidant à y parvenir. Le vrai but de la vie chrétienne consiste en l’acquisition du Saint-Esprit de Dieu. Quant à la prière, au jeûne, aux veilles, à l’aumône et toute autre bonne action faite au nom du Christ, ce ne sont que des moyens pour l’acquisition du Saint-Esprit. »

D’autres à une époque plus récente l’ont dit autrement :
Aimer pour connaître - Maurice Zundel 1955

N’oublions pas non plus les écrits des Docteurs de l’Eglise qui nous sont donnés pour éclairer nos lanternes :
sainte Thérèse d’Avila
Saint Jean de La croix
sainte Thérèse de Lisieux
etc...(vous avez une liste sous wikipédia)........................................

........le Catéchisme de l’Eglise catholique..............................

....................et la formation continue à l’intelligence de notre foi.....
.............la pauvreté d’esprit n’étant ni ignorance
ni infantilisme.....................................
Si cela vous dit, un MOOC du Collège des Bernardins (cours en ligne gratuit) "La Porte de la foi" vient de commencer sur SINOD. N’importe qui peut se lancer, ces cours sont très bien faits.

Et PRIONS  !