Les curés de Lapalud

20 décembre 2018

Nous avons la grâce, dans l’église de Lapalud, d’avoir une plaque murale nous indiquant les noms des curés qui se sont succédés dans la paroisse depuis 1803, avec quelques manques durant la dernière guerre, car d’autres curés que ceux indiqués ont dû intervenir pour célébrer l’Eucharistie.

Voici la plaque telle qu’elle se présente à nous :


Le nom du village s’écrivait autrefois La Palud en deux mots.

Documents du XXe siècle

Notre voisin féru d’histoire, Roger, garde précieusement bien des documents et des photos anciennes, ce qui nous permet de pouvoir vous présenter les photos de l’abbé H. Valat (ministère 1924-1944). Il est resté sur Lapalud jusqu’à la fin de sa vie, et est enterré au cimetière avec ses soeurs  ; la rue où il habitait porte encore son nom.

Il fut nommé "Doyen honoraire".


Il a lancé la revue paroissiale «  Mon clocher, mon pays  ». Voici un diaporama présentant le mensuel numéro 166, du mois de septembre 1940 :


Durant l’année 1940, il y eut une Mission de trois semaine. Deux prêtres vinrent tout spécialement : le père Lahondes, et son confrère dont il disait :"Ah ! mais mon confrère, il a un nom plus beau que le mien, il s’appelle Blanchin".
Lors de la Mission, étaient proposés journellement conférences, vêpres à 15H, et bien sûr la Messe, auxquelles le curé en place, le père Vallat, participait bien-sûr.

Ci-dessous le curé Antignac (Ministère sur Lapalud 1944-1948) :


Après le père Bénéfice, il y a eu un temps de vacance. Un missionnaire français colombien, l’abbé Molette, est venu. Il est resté peu de temps.

Concernant les prêtres plus proches de nous dans le temps, ci-dessous un article de 1981, avec en encadré l’abbé Marcel Lambert (ordonné prêtre en 1947), en présence de ses parents fêtant leur noces de diamant. Prêtre sur la paroisse de Lapalud de 1962 à 1967.


Jusqu’en 2002 nous avions un prêtre résidant sur Lapalud - déservant également Lamotte-du-Rhône - le dernier ayant été le père Albert Amblard. Décédé le 8 février 2015, il avait fêté ses 60 ans de sacerdoce en 2008.

Ensuite, durant quelques années, nous étions rattachés au secteur interparoissial de Bollène, avec, je m’en souviens très bien, le père Paolo (décédé maintenant), puis le père Eloy (nomination 2007), le père Fabas nommé vicaire en 2008 et - à l’époque - le diacre Yves Gassman actuellement prêtre au Pontet. Le secteur interparoissial de l’époque regroupait Bollène - Lapalud- Lamotte-du-Rhône - Mondragon - Mornas.

C’est en 2010 que le père André Wasilewski est nommé curé d’un nouveau secteur, regroupant les paroisses de Mondragon - Derboux - Lamotte-du-Rhône - Lapalud.

Documents du XIXe siècle

L’Abbé le plus connu de cette époque est le curé Roze, "Elzéar Véran Rose (ou Roze), natif de l’Isle-sur-la-Sorgues [1790-1878]. C’était un érudit, chanoine honoraire d’Avignon, Membre de l’Académie de vaucluse et de l’Académie du Var, Chevalier de la légion d’honneur. Une rue du village porte encore son nom.
Sans chercher à faire de publicité, un article existe sur Le Dauphiné - pour les abonnés seulement - à cette page  ! Vous y verrez sa photo (que vous pouvez retrouver sous image en tapant "Abbé Rose Lapalud" avec un moteur de recherche :-) )
Il est connu pour sa Notice historique sur la paroisse de Lapalud, datée de 1864.
Sous Gallica, on trouve également son Etude historique "Raymond de Turenne", mais aussi"L’identité d’un évêque de Vintimille natif de la ville d’Apt. Reconnue et démontrée.", et encore "Funérailles de M. l’Abbé Machon curé-Archiprêtre de Pierrelatte." etc ...

Durant son ministère l’église de Lapalud sera agrandie - le corps du bâtiement sera rallongé - et une deuxième nef sera adjointe. A lire, si cela vous dit, un texte E-Book sur le sujet : L’Ami de la religion : journal ecclésiastique, politique et littéraire, Volume 52. Page 246-247.

Pour terminer, voici encore un document relatif à ce curé  ; il s’agit d’une critique concernant son ouvrage Tableau de l’église d’Apt sous la cour papale d’Avignon daté de 1842 (E-Book en page 417).

Dans le catalogue "Provence Languedoc Roussillon" de la Librairie Historique Fabrice Teissèdre, on peut encore noter les ouvrages suivants :

  • Agricol de Panisse, évêque d’Apt. 1863.

Documents avant 1803

J’ai essayé de remonter un peu le temps en consultant les archives départementales du Vaucluse en ligne   ; et j’ai pu recueillir un certain nombre de signatures d’anciens curés de Lapalud. Cela m’émeut toujours de replonger ainsi dans le temps, et de tomber sur les écritures, encore bien fraîches finalement, de nos anciens.
Il est parfois un peu difficile de déchiffrer le nom exact  ; voici quelques dates accompagnées des signatures des prêtres :

Curé Crode (?) (1595-1625),

[Archives de Vaucluse - AD084_1MIEC64_1_0033_C.jpg p. 42]

auquel succèdera l’Abbé Arnaud.

[Archives de Vaucluse - AD084_1MIEC64_1_00282_C.jpg p. 2]

Un nouveau prêtre "secondaire" apparaît en 1608, qui deviendra le curé Piellat.

[Archives de Vaucluse - AD084_1MIEC64_1_00282_C.jpg p. 23]

Sur la période s’étendant de 1688 à 1724, c’est le curé Arcis.

[Archives de Vaucluse - AD084_1MIEC64_1_00357_C.jpg page 4]

Entre 1725 et 1768, j’ai pu retrouvé la signature du curé Millier.

[Archives de Vaucluse - AD084_1MIEC64_1_00492_C.jpg p. 18]

A partir de 1787 et jusqu’en 1792, un certain curé Girard, puis Roudet.

[Archives de Vaucluse - AD084_1MIEC64_2_00616.jpg p. 2]


[Archives de Vaucluse - AD084_1MIEC64_2_00616.jpg p.87 ]

J’ai retrouvé ou je garde de vieux papiers paroissiaux, qu’en faire  ?

Ne les jetez pas  !

Il existe au diocèse un service d’archive historiques.

L’archiviste est l’Abbé Bruno Gerthoux, n’hésitez pas à le contacter - bruno.gerthoux@diocese-avignon.fr - car il collecte et sauvegarde les archives paroissiales également.

Photos, papiers divers, ne jetez pas du patrimoine religieux sans réfléchir, ce serait dommage  !